Marseille : le couvent de la rue Saint-Savournin vendu pour du coliving branché

Le marché immobilier français continue son évolution, porté par le coliving et les nombreux projets autour de ce nouveau mode de logement en colocation. Si l’on dénombre plusieurs sociétés tricolores qui occupent une belle part de ce marché en pleine croissance, d’autres entreprises étrangères participent aussi à l’essor du coliving en France. Parmi elles, on retrouve la start-up belge Cohabs qui vient de réaliser une nouvelle opération d’acquisition à Marseille.

Un couvent de la rue Saint-Savournin racheter

Pour rappel, le coliving est le nouveau mode de logement qui bouleverse les marchés immobiliers du monde entier. D’une part, il offre un environnement de vie répondant aux besoins d’un large panel de locataires, des jeunes étudiants aux entreprises en passant par les artistes et travailleurs nomades.

D’autre part, le coliving se présente comme une solution efficace pour redonner vie à d’anciennes bâtisses laissées à l’abandon, en les transformant en de véritables lieux de vie et de partage ouverts aussi bien aux locataires qu’au grand public. C’est donc sans surprise que de nombreuses sociétés immobilières, entreprises et start-ups ont commencé à se tourner vers ce nouveau marché en pleine croissance. Cohabs fait partie de ces visionnaires qui proposent des logements meublés à prix abordable, et qui est présent essentiellement à Paris où la start-up belge dispose déjà de plusieurs logements.

En vue d’accroître sa présence en France, la start-up belge a fait l’acquisition d’un ancien couvent qui se situe rue Saint Savournin, dans le 1er arrondissement de Marseille. Avec l’aval du Vatican, Cohabs aura l’opportunité de transformer ce foyer pour étudiants géré par les religieuses de l’ordre Notre-Dame-de-la-Compassion en un logement modernisé.

Le sixième logement en France de Cohabs

Avec cette nouvelle acquisition, la start-up belge Cohabs signe son sixième logement en France, après les cinq premiers qui sont répartis dans la capitale Paris. Ce foyer pour étudiants se compose de trois bâtiments dans lesquels on retrouve une cuisine et des salles de repas, des chambres, une buanderie, une grande salle de fête, plusieurs salles de travail, le tout accompagné d’un grand jardin. Les connaisseurs trouveront dans cette liste les éléments incontournables d’un logement de coliving moderne. Afin de donner vie à son projet de réaménagement, Cohabs est en pleine discussion avec la Ville de Marseille pour ce qui est des diverses autorisations et permis de construction/rénovation.

Assurer la croissance de Cohabs

Cette acquisition fait partie du projet de croissance entamé par la start-up belge Cohabs. Ayant vu le jour en 2016 sous l’impulsion des frères Youri et Malik Dauber, accompagnés de François Samyn, la start-up belge dispose actuellement d’un portefeuille de 2 700 chambres dans six villes d’Europe et des États-Unis (Bruxelles, Paris, Londres, New York…), pour un chiffre d’affaires de 11 millions d’euros en 2023.

Conscient du potentiel du coliving et des défis de financement que rencontre le marché immobilier, la start-up ambitionne d’accélérer sa croissance en mettant en location dès 2025 pas moins de 940 lits (soit +57% par rapport à l’année dernière). Marseille sera donc la première étape de ce plan de croissance qui s’étalera tout au long de cette année 2024, suivi par de futures acquisitions à Milan et à Washington D.C.

Laissez un avis post

Search